Déclaration des revenus locatifs meublés de tourisme : dans quelle case les déclarer

Sommaire
La location meublée de tourisme est devenue un véritable phénomène ces dernières années, avec l'émergence de sites de réservation en ligne tels que Airbnb, Booking.com ou encore Abritel. De plus en plus de particuliers décident de mettre leur logement en location pour de courtes durées afin de profiter de revenus supplémentaires. Cependant, il est important de savoir que ces revenus doivent être déclarés aux services fiscaux. Mais dans quelle case les déclarer ? C'est la question à laquelle nous allons répondre dans cet article.

Qu'est-ce que la location meublée de tourisme ?

La location meublée de tourisme est une activité qui consiste à louer un logement meublé pour une durée de courte durée à une clientèle de passage. Elle concerne principalement les appartements, les maisons ou encore les chambres d'hôtes. Les logements doivent être équipés et meublés de manière à ce que les occupants puissent y vivre normalement, sans avoir à déménager tous leurs meubles et équipements.

Les différentes régimes d'imposition

En matière de location meublée de tourisme, deux régimes d'imposition sont possibles : le régime réel et le régime micro-BIC.

Le régime réel

Le régime réel est le régime d'imposition qui permet de déduire l'ensemble des charges liées à la location du logement meublé. Cela comprend les frais d'acquisition, les charges de copropriété, les travaux, les honoraires de gestion, les assurances, etc. Il est donc particulièrement intéressant pour les propriétaires qui ont beaucoup de charges à déduire de leurs revenus locatifs.

Pour opter pour le régime réel, il est nécessaire de remplir une déclaration spécifique, le formulaire n°2031, qui permet de détailler l'ensemble des charges déductibles. Il faut également tenir une comptabilité rigoureuse afin de pouvoir justifier les déductions effectuées en cas de contrôle fiscal.

Le régime micro-BIC

Le régime micro-BIC est beaucoup plus simple à gérer que le régime réel. Il permet de bénéficier d'un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus locatifs. Concrètement, cela signifie que seul la moitié des revenus générés par la location meublée sera soumise à l'impôt sur le revenu.

Pour opter pour le régime micro-BIC, il suffit de cocher la case correspondante sur la déclaration de revenus classique, le formulaire n°2042. Il n'est pas nécessaire de tenir une comptabilité et de détailler les charges engagées.

Dans quelle case déclarer les revenus locatifs meublés de tourisme ?

Pour déclarer les revenus locatifs meublés de tourisme, deux cases sont prévues sur la déclaration de revenus : la case 5ND pour le régime réel et la case 5NG pour le régime micro-BIC.

Dans la case 5ND, il faudra indiquer le montant total des recettes brutes encaissées au cours de l'année, après avoir déduit les commissions perçues par les sites de réservation en ligne. Il est important de noter que les charges déductibles ne doivent pas être prises en compte à ce stade.

Dans la case 5NG, il faudra indiquer le montant total des revenus locatifs, après avoir appliqué l'abattement forfaitaire de 50%.

Les sanctions en cas de non-déclaration

Il est essentiel de se conformer aux obligations déclaratives en matière de location meublée de tourisme. En effet, en cas de non-déclaration des revenus, le propriétaire s'expose à des sanctions fiscales. Il peut notamment être redressé et se voir infliger une amende proportionnelle au montant des revenus non déclarés.

De plus, les plateformes de réservation en ligne sont tenues de transmettre aux services fiscaux les informations concernant les revenus générés par les locations réalisées sur leur plateforme. Les propriétaires peuvent donc être facilement repérés en cas de non-déclaration.

Conclusion

En conclusion, la déclaration des revenus locatifs meublés de tourisme est une étape essentielle pour tous les propriétaires qui mettent leur logement en location pour de courtes durées. Deux régimes d'imposition sont possibles, le régime réel et le régime micro-BIC, avec des obligations déclaratives différentes. Il est important de choisir le bon régime en fonction de sa situation et de remplir correctement sa déclaration de revenus. Si vous avez des doutes quant aux cases à remplir, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de la fiscalité.

FAQ

  • Dans quelle case faut-il déclarer les revenus locatifs meublés de tourisme si je suis au régime réel ?

    Les revenus locatifs meublés de tourisme doivent être déclarés dans la case 5ND de la déclaration de revenus.

  • Dans quelle case faut-il déclarer les revenus locatifs meublés de tourisme si je suis au régime micro-BIC ?

    Les revenus locatifs meublés de tourisme doivent être déclarés dans la case 5NG de la déclaration de revenus.

  • Quelles sont les sanctions en cas de non-déclaration des revenus locatifs meublés de tourisme ?

    En cas de non-déclaration des revenus locatifs meublés de tourisme, le propriétaire s'expose à des sanctions fiscales, notamment un redressement et une amende proportionnelle au montant des revenus non déclarés.

  • Dois-je tenir une comptabilité si je suis au régime micro-BIC ?

    Non, il n'est pas nécessaire de tenir une comptabilité si vous optez pour le régime micro-BIC.


22 octobre 2023
Écrit par Baptiste Caron